Spa
item2

Le Docteur Achille Poskin

(1856-1923)

 

Achille Poskin est l'époux d'Alphonsine Bertrand, dont il a eu trois enfants : Alphonse [spécialiste de l'Extrême-Orient où il séjourna], Albert [qui sera photographe à Spa, avenue du Marteau], et Anna.

De décembre 1893 à 1894, Achille Poskin séjourne dans l'Etat indépendant du Congo. La Compagnie des Chemins de fer y construit la ligne Boma-Léopoldville (Kinshasa), à travers la région des Monts de Cristal et des cataractes. Les travaux ont débuté en juin 1889; ils auraient dû être terminés en quatre ans. Mais c'était sans compter les difficultés du terrain et du climat. Des centaines de travailleurs ont déjà perdu la vie dans l'entreprise.

Le Docteur Achille Poskin a été engagé par la Compagnie des Chemins de fer afin d'étudier le climat et l'adaptatbilité de l'Européen en milieu africain. A son retour, il publiera dans Le Mémorial de Spa un compte rendu, pas anodin du tout, de ce voyage —dans lequel il dénonce, sans aucun détour, le mépris du Noir et l'esclavage, imposé par des razzias et des villages incendiés, à la main-d'œuvre africaine. Edifiante, la mission civilisatrice de Léopold II et de ses administrateurs.

Devenu ensuite médecin aux Eaux de Spa, Poskin y crée « L'Oeuvre de l'Enfance »; il s'occupe aussi du captage de la source Wellington en 1908.

Poète à ses heures, le docteur Poskin a laissé un recueil inédit "Les Soirs"et quelques plaquettes de poèmes sur l'enfance.

En 1975, dans Le Petit Train, souvenirs spadois, tome II, Pierre Lafagne lui a consacré quelques pages (pp. 10-12).

En 1988, Léon Marquet commentait la brochure du Dr Poskin Les « trous au mauvais air » de Nivezé (Spa) dans un article de la revue Réalités. Il s'agit de dégagements de gaz carbonique qui s'échappe du sol, phénomène particulièrement sensible à la source du Tonnelet.

item5

Achille Poskin et sa famille (vers 1895)

Accueil

Poskin congo
Image 66
Poskin congo livre