Spa
IMG8774Version2

Mon propos

 

Ce site permettra aux lecteurs, intéressés par l'Histoire spadoise, de retrouver quelques-unes des petites études que j'ai publiées ici et là, dans la revue Histoire et Archéologie spadoises ou dans d'autres revues et journaux.La plupart de ces articles concernent des écrivains français, en particulier du XIXe siècle, qui ont fait à Spa un séjour plus ou moins long à propos duquel ils ont écrit quelques mots ou quelques pages. Quelques articles concernent des personnages plus proches dans le temps : de «grands Spadois», comme Georges Spailier, que j'ai bien connu, ou les frères Falize qui étaient mes oncles.

Mon intention n'est pas de me limiter aux noms actuellement repris dans la page d'accueil. Le passé spadois recèle, vous le savez, bien d'autres «passants considérables» et bien d'autres faits dignes de mémoire auxquels les historiens locaux n'ont pas encore consacré d'étude particulière.

Aujourd'hui, grâce au miracle Internet et aux efforts de quelques grandes institutions, de plus en plus de textes littéraires et de documents, naguère difficiles d'accès, sont accessibles depuis un écran d'ordinateur.

La Bibliothèque Nationale de France François Mitterrand propose quelque 2,5 millions de textes et de documents en ligne. A titre d'exemple, le conte "Annette et Lubin" de Marmontel, que les éditeurs modernes n'ont pas souvent repris, est proposé par Gallica (v. le tome 2 des Contes moraux, pp. 185 à 237), et les Mémoires de J.Casanova de Seingalt y figurent également. L'internaute aura vite fait de repérer le chapitre XII du 7e volume où l'aventurier raconte les aventures amoureuses qu'il a vécues chez son logeur, au coin de la rue Delhasse...

Il trouvera sans peine Les Amusemens des Eaux de Spa de Pöllnitz (1782) ou Les Amusemens des eaux de Spa et environs de Pierre Philippe de Limbourg (1783). .

De même, le lecteur informatisé peut contempler, d'un simple clic de souris,toutes les planches de l'album du caricaturiste Cham, Souvenirs charivariques de Spa (1857, des vues anciennes de Spa, de très bonne qualité, quelque 800 photos et dessins sur le site de l'IRPA ( Institut Royal du Patrimoine artistique ), "Le Livre d'Or"d'Antoine Fontaine exposé dans le Jardin d'Hiver du Pouhon Pierre-le-Grand.

La France, et certaines institutions en Belgique, comme la KBR et l'Université de Liège, consacrent de grands efforts et des moyens financiers importants à la conservation et à la diffusion de leur patrimoine. Ont-elles tort ? Je rêve qu'un jour une partie du Fonds Body, conservé à la Bibliothèque communale de Spa, soit numérisée, que les Listes des Etrangers soient encodées et mises en ligne... Cela rendrait vie à pas mal documents, tout en évitant aux plus fragiles, de multiples et dangereuses manipulations.

En attendant, les passionnés de l'histoire spadoise ont déjà l'opportunité de consulter quelques sites d'un grand intérêt : celui de la revue Réalités, qui est des plus riches et des plus vivants, et à partir duquel ils peuvent visiter on line le Musée de la Ville d'Eaux, le Musée de la Lessive et le Musée de la Forêt ; celui de M. Georges Heuse, consacré à l'Histoire et à la généalogie spadoises ,sur lequel ils peuvent, entre autres, feuilleter, de manière interactive, la liste des quelque 500 articles parus depuis 1975.

J'espère que les quelques pages de mon propre site, très imparfait et très incomplet pour l'instant, intéresseront les lecteurs de passage. Je les invite à me faire part de leurs remarques et suggestions par e.mail à l'adresse suivante : guypeeters@ymail.com

Guy Peeters

27 août 2015

Accueil

© GP Tous droits réservés